Le cododo, du pour et du contre !

Dodo avec bébé ? Bien ou pas ?

Quand les nuits sont agitées et que bébé pleure, et pleure encore… Pour avoir la paix, la tentation est grande pour les parents de prendre l’enfant dans le lit parental. C’est le cododo ! Bien ou pas bien ? Quelques éléments de réponse.

Le cododo « tue l’amour » est souvent affligé de tous les maux dans nos sociétés occidentales. Pourtant, c’est vite oublier que dormir dans le lit des parents est une pratique courante encore de nos jours dans de nombreuses civilisations et qu’il n’y a pas si longtemps que ça, c’était aussi la règle en France…

Alors pourquoi le cododo est-il aussi mal vu chez nous ? Pourquoi a-t-il si « mauvaise réputation » ? Pourquoi les parents qui le pratiquent se sentent-ils en porte-à-faux ? Pourquoi se sentent-ils coupables et doivent-ils sans cesse se justifier « cela n’a rien d’une habitude », « c’est juste provisoire », « il fait des cauchemars », « il est malade »… Plusieurs éléments concourent à ce rejet du cododo, mais les meilleurs arguments contre ne sont pas forcément… les meilleurs !

En effet, si le cododo est bien synonyme de danger pour bébé lorsqu’il n’est pas pratiqué dans de bonnes conditions, bien au-delà de ça, admettre le cododo c’est admettre au font que l’on est faible, laxiste, bref qu’on ne sait pas poser de limites, que bébé sera c’est sûr un Tanguy en puissance… Que l’on est quelque part des mauvais parents en somme ! Qu’en est-il au juste ? En fait, dans le cododo, il y a du pour et du contre !

Le cododo au positif

Le cododo a ceci de positif qu’il permet de maintenir et de renforcer le lien charnel qui relie bébé à ses parents. La nuit, quand le noir s’installe, bébé a besoin d’être rassuré par la présence toute proche de maman. Bébé perçoit également l’odeur de sa mère, sa voix, ses caresses et il s’endort tranquillement. Le positif est donc bien réel. Le bébé cododo est plus calme. Son sommeil est ainsi de meilleure qualité et il devient plus réceptif en journée aux éléments stimulants de son enviroennement. L’autre atout du cododo est qu’il facilite l’allaitement. Bébé n’étant jamais loin de sa mère, il peut téter plus longtemps et plus souvent, sans avoir à se lever, allumer la lumière, etc.

Le cododo au négatif

Si aucune étude ne prouve que les enfants cododo soient moins indépendants ou moins éveillés que les enfants dans leur chambre, aucune étude ne prouve également le contraire. Et côté parents ? Pour être clair, si le cododo n’est pas négatif en soi, il peut être perturbant pour l’intimité du couple. Par ailleurs, le cododo n’est pas sans danger s’il est mal anticipé. L’enfant peut tomber du lit, se retrouver coincé entre le matelas et le bois de lit, être écrasé par ses parents… Pour éviter cela, le plus simple est d’investir dans un berceau cododo qui se fixe sur le lit des parents mais qui préserve une place définie à bébé.

A propos toluki