Le père Noël, ce super héros !

Blog-perenoel-Superheros

Vieux et bedonnant, le père Noël n’a rien dans son allure pour être un super héros ! Et pourtant, cet homme là a un vrai super pouvoir : celui d’électriser les enfants à chaque fin d’année !

Le compte à rebours est lancé. Chaque jour, une petite fenêtre gourmande s’ouvre sur le calendrier de l’Avent pour annoncer la bonne nouvelle : il sera bientôt là ! Mais qui donc ? Un super héros, LE super héros : le père Noël chez nous, aussi appelé Santa Claus ou father Christmas outre atlantique et outre manche, et Weihnachtsmann outre Rhin ! Ce super héros là hante les nuits de tous les enfants depuis des générations.

Qui est le père Noël ?

L’histoire du père Noël remonte à la nuit des temps. Elle se confond avec la magie de l’hiver, bien avant la naissance de Jésus… La légende nait quelque part dans le grand Nord de l’Europe au solstice d’hiver. Héros païen par excellence, le père Noël à ses origines est l’incarnation du dieu viking Odin qui selon la légende d’alors, descendait sur terre pour offrir des cadeaux aux enfants. Repris par les Celtes pour célébrer l’hiver, le bon homme, il faut bien l’avouer, gène les chrétiens ! Il faut l’éradiquer, le vilipender, le clouer au pilori ! Oui, mais le personnage bien ancré dans les habitudes fait de la résistance. Du coup, au moyen-âge, les chrétiens ont une idée de génie. Au lieu de bannir le personnage, il le sanctifie. Le bon gros lutin devient Saint-Nicolas, le saint protecteur des enfants. Réhabilité et encensé par la religion, Saint-Nicolas peut désormais traverser les siècles !

acheter-pyjama-enfant

Au moment de la Réforme (entre le 14e et le 16e siècle), les protestants luthériens rejettent le rôle patronal des saints pour mieux revenir au christianisme d’origine. Une nouvelle fois, le père Noël, alias Saint Nicolas doit s’éclipser. Il est remplacé chez les protestants par l’enfant Jésus. Un nouveau tour de passe-passe de la doctrine qui n’empêche pas le père Noël de rester dans la légende puisqu’il préside aux fêtes de la nativité en redevenant… païen ! Associé au père Fouettard au 16e siècle, il va continuer de distribuer des cadeaux. Au 18e siècle, les souverains allemands entament une laïcisation du personnage. L’homme se détache alors peu à peu de Jésus pour revenir dans le giron des anciens symboles d’autrefois, marqués par les fées et les elfes.

Un héros européen… très américanisé !

Curieusement, si le père Noël est né en Europe, c’est en Amérique qu’il est le plus populaire. Mis en scène en version hollywoodienne par les américains, le père Noël est un personnage magique qui surfe sur ses origines laïques et chrétiennes pour mieux séduire les communautés diverses. C’est aux Etats-Unis que se fige peu à peu son look d’aujourd’hui : houppelande rouge ornée de fourrure, grande barbe blanche, bonnet rouge. Il débarque ainsi habillé en Europe à la fin de la seconde guerre mondiale dans le cadre du plan Marshall de reconstruction financé par les Etats-Unis. Diabolisé un temps car jugé un peu trop près des codes couleurs de Coca Cola, le père Noël reste aujourd’hui un personnage de légende mi-magique, mi-commercial, dont la vocation première est et reste comme à ses origines, de faire plaisir aux enfants ! Et c’est bien là l’essentiel n’est-ce pas !

A propos toluki